archive

Archives de Tag: Nature

Année: 1988
Titre original: The bear
Réalisateur: Jean-Jacques Annaud
Acteurs notoires: Tchécky Karyo, l’Ours

Plot: « Un ourson orphelin, un grand ours solitaire, deux chasseurs dans la forêt. Le point de vue des animaux. »

Sources utiles: Allociné & IMDb

Mr Orange: Contexte: ex-traumatisé anonyme en petit enfant que j’étais, j’ai été renvoyé au casse-pipe en tant qu’éclaireur pour mes nièces. J’y suis allé à reculons jusqu’à ce soir où j’ai foncé tête baissée, louant Odin, engaillardi par l’hydromel, armé d’une hache à 2 mains, en hurlant « the world is mine ». Bilan: scènes pas évidentes et difficilement évitables pour un jeune enfant. Bambi c’est une promenade de santé à côté.

Jean-Jacques Annaud est de ces réalisateurs hors-systèmes qui a réussi à trouver des producteurs pour financer ses projets les plus fous, lui permettant de s’imposer comme une figure à part du cinéma français à un échelon international. Tourné en anglais dans les Dolomites (Italie), L’ours est un film formidable qui montre la nature telle qu’elle est: magnifique, cruelle, attachante, difficile, drôle (petit ourson sous lsd, c’est magique). Et comme si ça ne suffisait pas, de foutus humains viennent mettre leur nez dedans.

Info bonus: Jean-Jacques Annaud s’est fait mordre les fesses par un ours sur le tournage. Pour le reste, il y a le livre « Les secrets de l’ours« , contant le tournage épique.

Côté acteurs: les ours ont dû être dressés pendant plusieurs années avant le tournage afin de pouvoir exécuter les scènes avec brio. Et quelles scènes: un mâle grizzli se travestit en femelle devant donc afficher une démarche efféminée, un mâle kodiak (ours plus gros qu’un grizzli) doit accepter la présence d’un ourson (le dresseur a reçu des félicitations de ses pairs pour ça) ou boiter. Tcheky Karyo a quant à lui simplement dit au public « coucou, j’suis bon ». Sachez que le dressage d’animaux sauvage est un métier très éclectique: un des dresseurs d’ours a aussi participé au dressage des… mouches dans La mouche de D. Cronenberg!

Bilan: passages difficiles compensés d’une multitude de scènes fabuleuses de la vie de notre petit ourson ultra attachant et de son papa adoptif rancunier qui vont devoir affronter quantité d’épreuves dans un décor époustouflant! Seul reproche: la musique a pris un coup de vieux.

Rassurez-vous: la fin est très drôle :)