archive

Film de guerre

Année: 1979 (Original), 2001 (Redux)
Titre original: Apocalypse Now Redux
Réalisateur: Francis Ford Coppola
Acteurs notoires: Martin Sheen, Marlon Brando, Laurence Fishburne, Harrison Ford, Albert Hall, Francis Ford Coppola, Dennis Hopper, Robert Duvall

Plot: Des mecs au Viêt Nam.

Sources utiles: Allociné & IMDb

Regarder le making of avant permet d’apprécier d’autant plus le génie et les capacités d’improvisation, d’adaptation de F.F. Coppola.

Mr Orange: Histoire de taper dans le culte, voilà un MONUMENT du cinéma. J’ai parlé de son «  » »making of » » », Aux coeurs des ténèbres – l’apocalypse d’un metteur en scène pas plus tard qu’avant hier et n’ayant jamais vu la version redux, c’était donc une bonne occasion. Ayant déjà vu la «  »version courte » » du haut de mes 16 ans, et été le seul de la bande de potes à avoir pu tenir éveillé jusqu’à la fin, j’avoue que j’appréhendais BEAUCOUP de le revoir. J’avais donc oublié une bonne partie du film, et le making-of ne m’a rappelé que les scènes cultes… A posteriori, voir le making-of avant n’est pas létal pour le film. Certes, on voit la scène final… m’enfin bon, on comprend aussi l’authenticité de celle-ci… ça évite de crier au loup pour certaines. Bref…

A propos du film en général, je vais pas revenir sur la quantité de scènes qui valent un gros détour mais simplement présenter les trois dynamiques composant le film. Première heure, c’est le « joyeux » Viêt Nam, c’est drôle (Surf…), puissant (Wagner…). La deuxième heure, nos joyeux lurons s’enfoncent dans la jungle, leur réel voyage commence et on assiste à l’évolution de chaque personnage sans avoir trop de séquences spirituelles. La troisième heure, les Yankee touchent leur but, et la ça devient carrément psyché, c’est à ce moment, après 2h de film perdant progressivement de dynamisme que les têtes risquent de tomber. Je ne dis pas que c’est nul, loin de là, je dis que c’est dur. Bon, les 45 minutes de somnolence sont bien récompensées par un dénouement qui tue.

Concernant la version Redux, comme j’ai pu le dire, je me souviens peu de la version Originale. Et faut vraiment avoir un grain pour enchainer les deux. Quoi qu’il en soit, les 45 minutes supplémentaires valent vraiment le coup, notamment dans le second segment, avec des plans boobs magnifiques. Plus sérieusement, F.F. Coppola délivre enfin la séquence avec les français, qui avait couté cher au tournage… pour qu’il la coupe, excédé par le coût faramineux de la scène. Drôle de punition, surtout qu’il s’est endetté pour le film, mais soit. Toute cette séquence est géniale, avec une critique acerbe des américains et puis des français, pas de jaloux. D’ailleurs, les français: on a droit à des VRAIS français, qui parle vraiment français avec un vrai accent français audible. Encore mieux, les français ont un vrai accent anglais pourri et fond de vraies fautes d’anglais. Autre scène ajoutée que j’ai pu noter, la séquence avec les pin-ups, qui est pleine de sens – pour une séquence surchargée en plans boobs – et drôle.

Bon, sinon, le film n’a pas vieilli, il est vraiment bien, ce n’est pas un film culte juste pour initiés. Et la version Redux est au final meilleure et plus digeste que l’original, si tant est qu’on est pas un puriste.

Bonus:
– la scène hélico-« Chevauchée des Walkyrie » est une si ce n’est la scène favorite de Tarantino, all-time.
– Laurence Fishburne a menti sur son âge, il avait 14 et non 17 ans.
– Marlon Brando ne mérite pas sa place en tête de générique, ne s’étant que peu investi, contrairement à Martin Sheen
– la voix off accompagnant le film n’est pas celle de Martin Sheen – occupé ailleurs lors du montage- , mais celle de son frère.
– c’est une adaptation ULTRA libre de Heart of darkness de Joseph Conrad, se passant en Afrique coloniale…
– cameo de F.F. Coppola dirigeant une équipe de télé… joli.
… bref, regardez le making of quoi…

Citation cadeau: 
Kurtz: We train young men to drop fire on people, but their commanders won’t allow them to write « fuck » on their airplanes because it’s obscene!  

Publicités