La Maison au bout de la rue

Chronique de Mr Brown

house at the end of the street - la maison au bout de la rue - affiche - posterAnnée : 2012

Titre original : The house at the end of the street

Réalisateur : Mark Tonderai

Acteurs notoires : Jennifer Lawrence

Sources utiles : IMDb, Allociné

Plot : Une adolescente prénommée Elissa et sa mère emménagent à côté d’une maison où a eu lieu un massacre 4 ans auparavant : les parents ont été sauvagement assassinés par leur fille. Peu de temps après, Elissa se lie d’amitié avec le fils Ryan, unique survivant de la famille.

Une fois n’est pas coutume, commençons par les points positifs. Ou devrais-je dire LE point positif : Jennifer Lawrence. Ce qui fait en fait DEUX points positifs (héhé). Plus sérieusement, ce film n’est pas une réussite (loin de là) mais pas non plus une daube à proprement parlé. La première heure est lente, il s’y passe peu de chose, on attend de comprendre pourquoi ce film est classé dans la catégorie horreur… On attend longtemps, d’ailleurs. Mais les codes du genre sont là : suspens, secret de famille qui reste à découvrir, forêt mystérieuse, cave angoissante… Il ne manque de le sang et les boyaux, en fait ! S’il vous prend l’envie de regarder le film, peut être allez-vous sursauter à certains passages, à la condition qu’il fasse nuit et que vous soyez seul et que votre maison soit isolée dans une forêt,… Bon, vous n’allez pas sursauter, en fait.

La seconde partie du film déconne totalement, et gâche le début déjà assez peu prometteur du film. Les personnages multiplient les erreurs, les clichés s’enchainent (tiens, ma lampe qui tombe en panne / oups, j’ai oublié de fermer la porte à clé), le jeu d’acteur est assez plat (ce qui parait incroyable avec Melle Lawrence – héhé). Toujours pas d’ambiance, ni même un petit frisson. Tout est cousu de fil blanc, et même le retournement de situation des 5 dernières minutes est plus que prévisible.

Pour résumer : des clichés en veux-tu en voilà, une mère plus qu’insupportable, un scénario qui ne décolle pas, des acteurs très médiocres. Même Jennifer Lawrence ne peut empêcher le naufrage. Tout est réuni pour un direct-to-dvd.

Fuyez, pauvres cinéphiles !

 

 

 

 

 

Publicités
1 commentaire
  1. Oui c’est effectivement médiocre. Trop gentillet et trop lent à démarrer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s