El aura

Année: 2005
Titre original: El aura
Réalisateur: Fabián Bielinsky
Acteur notoire: Ricardo Darín

Plot: un type presque banal rêve du casse parfait.

Source utile: IMDb

Ne pas lire le synopsis qui traine sur Allociné & cie

Mr Orange: Après Neufs reines, sans concession le meilleur film d’arnaque de tous les temps (je pèse mes mots), on retrouve Fabián Bielinsky aux commandes de Ricardo Darín dans une nouvelle tentative de conquête d’un public loin de leur Argentine natale. Parce que oui, le cinéma Argentin est capable du meilleur, chose une nouvelle fois démontrée, même si l’on est loin de l’excellence des Neufs reines.

D’un film à scénario, il passe à un film psychologique, entre le thriller et le polar minimaliste. Photographies aux teintes froides et musique lancinante accompagneront notre enquêteur peu bavard dans sa belle aubaine. Et bien qu’il soit question de braquage – minutieusement préparé – il s’agit bien moins d’un film de braquage que d’une introspection de notre taxidermiste qui arrive comme un cheveux sur la soupe au bon moment dans cette forêt intimidante, réquisitoire d’un fantasme loin de la dure réalité.

Tandis que Neuf reines visait un public large avec un bon divertissement mêlé d’intellect, El aura s’adresse cette fois-ci à un public plus mature. Embardée réussie notamment grâce à l’excellent jeu de Ricardo Darín.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s