Sur la piste du Marsupilami

Année : 2012
Réalisateurs : Alain Chabat

Acteurs notoires : Jamel Debbouze, Alain Chabat, Fred Testot, Géraldine Nakache , Lambert Wilson, Patrick Timsit

Plot : Houba!

Liens utiles : IMDb, Allociné
.
.
.
.
Mr Blonde : Prenez un album de la bande dessinée  « Le Marsupilami » d’André Franquin, déchirez le en mille morceaux, brûlez les morceaux, sniffez les cendres, mouchez vous et jettez le mouchoir dans la première poubelle qui passe. Vous êtes à une vache près rendu au même niveau d’écriture que ce qui sert de scénar à cette bouse inter galactique qu’est Sur la piste du Marsupilami.

Après m’être défoulé je peux modérer mon propos : Il y a de bonnes choses mais le film manque cruellement d’écriture. Pourtant je suis un fan d’Alain Chabat. Mais là on est loin de son talent qui nous a tant fait rire avec Mission Cléopâtre, Les Nuls & Co. Même RRRrrrr !!! qui pourtant peut paraître franchement lourd pour certains m’a fait beaucoup rire. Ce qui m’inquiète c’est que selon ses dires lors des récentes interviews : Il travaille le scénario depuis 2005!   Ah bon???

Premièrement : Le Marsupilami…. IL FAIT HOUBA!!!!!!!!! Il fait pas un ruminement bizarre entre le gremlin et le raton laveur. C’est un détail mais il est de taille.
Je cite Allociné : « Pour coller le plus possible à l’œuvre originelle, le réalisateur Alain Chabat alla même jusqu’à respecter la tonalité des « HOUBA ! » du Marsupilami ! Il s’appuya pour cela sur une bande sonore où André Franquin enregistre pendant plusieurs heures le parfait ton à emprunter pour ce fameux cri.  » FAUX!

Jouons au jeu des 7 différences :

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

On va encore dire que je chipote mais … d’où le Marsupilami a le torse blanc??
Le soucis du détail a été respecté pour beaucoup de choses : le nid, ses déplacements, la façon dont il se bat… Alors pourquoi ne pas être fidèle jusqu’au bout?

Deuxièmement : le scénario. Comme toute bonne comédie française à 2 francs qui se respecte, on a affaire à une succession de sketchs plus ou moins drôles dont 90% sont passés dans la bande annonce pour appâter le badaud moyen.
Le vrai soucis du film c’est les scènes de remplissage. Tout le temps la même chose, prévisibles et peu originales. On sent la patte Chabat par-ci par-là mais la mayonnaise prend pas. Au point qu’on vient à se demander si ce qu’on voit est un sketch ou une scène de remplissage. De plus, la plupart des sketchs sont complètement WTF?? Mais alors vraiment WTF!!

Dans cette purée surnagent tout de même quelques instants d’une grande qualité humoristique. Debbouze et Chabat s’en tirent pas trop mal en tant qu’acteur. (j’ai dit pas trop mal…) Lambert Wilson  est complètement magique et offre une prestation finale très très éloignée Des hommes et des dieux  et par la même occasion un fou rire assuré. Cependant, Fred Testot et Patrick Timsit irritent assez rapidement et ne sont pas à la hauteur de leur talent.

Pour sa défense Alain Chabat respecte bien les codes de la BD : pas de morts, pas de sang, pas de gros mots, pas de sexe et une  vision écolo du film.

En bref : Film réservé aux enfants <6 ans et aux fans acharnés de l’humour Chabat pour quelques  scènes drôles.

PS : Je ne verrai plus jamais un chihuahua de la même façon.

Publicités
4 commentaires
  1. Tout en étant conscient des défauts et du large public visé, je dosi dire que j’ai passé un bon moment au final et que j’ai bien ri.

  2. Il me semble que le viol est considéré comme du sexe….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s