Primer

Année: 2004
Titre original: Primer
Réalisateur: Shane Carruth
Acteurs notoires: Shane CarruthDavid Sullivan

Plot: Des mecs développent des nouvelles machines dans leur garage.

Sources utiles: Allociné & IMDb

Mr Orange: De la science-fiction je voulais, de la science-fiction j’ai trouvé. De la hard science-fiction pour être exact, aka de la science-fiction réaliste. Mais on peut aussi attribuer au film le qualificatif de « hard » pour un autre motif: il est tout à fait impossible de comprendre le film la première fois qu’on le voit. Et ceux à qui la timeline de Terminator ou Retour vers le futur fout des migraines, oubliez carrément. Le plus éveillé du monde, préparé à en découdre avec le scénario, les neurones bien huilés… bah vous savez où vous pouvez les carrer vos neurones huilés car vous pouvez toujours rêver pour pouvoir déclarer honnêtement que vous avez tout pigé. Certes, on n’est pas réduit à pouvoir se comparer à une vache qui regarde les voitures passer, mais il faudra bien plusieurs visionnages pour appréhender confortablement l’ensemble du film. Heureusement, le film ne dure que 75 minutes… vous pouvez donc vous le cycler joyeusement!

Pour ceux qui n’ont pas décelé mes petits incides, on parle bien évidement ici de voyage dans le temps. Et bons dieux qu’est-ce que c’est le bordel. Pour mieux comprendre le fonctionnement des voyages temporels dans le film, voici un joli schéma qui clarifie les bases du film. Après coup, les anglophiles peuvent toujours lire scénario sur Wikipedia(En) qui clarifie ce foutu bazar…

Côté technique, c’est un film DE Shane Carruth qui enrôle toute une brochette d’étiquette: réalisateur, producteur, acteur, compositeur, scénariste, monteur… Il n’a donc couté que 7 000$ et l’équipe du film est composé uniquement de famille ou d’amis. Et oui, ce film qui se passe dans un garage est effectivement un film de garage. Qu’à cela ne tienne, les acteurs et le réalisateur n’en sont pas pour autant mauvais, loin de là. Les effets spéciaux? On oublie, y’en a pas. Fait assez drôle quand on repense à toutes ces productions amateurs dans lesquels seuls les effets spéciaux sont potables. Shane Carruth donne donc une leçon de science-fiction à Hollywood ET au cinéma amateur.

Pour préparer un peu le terrain il faut savoir que le film est volontairement incompréhensible. Dès le début on se trouve embarqué dans des dialogues incessants entre ingénieurs qui nous perdent complètement. Et ce n’est que la mise en bouche, mais il ne faut pas s’effrayer de l’aspect très technique du langage utilisé, c’est du bluff, c’est fait exprès pour vous paumer, que vous vous retrouviez dans le même état que les personnages. Après coup, on finit par capter où on nous emmène et nos neurones commencent à rouler des mécaniques « hé t’as vu? l’autre con a dit que c’était incompréhensible, bah moi j’ai tout pigé… tralalère ». Petit prétentieux, tu sais pas ce qui t’attend au virage. Parce qu’en effet, l’autre con qui vous a conseillé le film finit toujours par avoir raison, à moins d’avoir affaire au QI d’Einstein.

Tout l’intérêt du film, une fois qu’on est livré à nous même face à l’OVNI, c’est justement de suivre la réaction des zozos face à leur découverte. La première: s’en mettre plein les poches, réaction d’une cupidité inouïe mais qui s’avère salvatrice si unique, car évidement tout ne se passe pas comme prévu. La psychologie des personnages est vraiment très intéressante, parce que très réaliste et posant tout plein de question sur les voyages temporels, toussa toussa. D’autant que le cadre de la découverte est réaliste, et ceci est surement dû au fait que Shane Carruth est mathématicien et ingénieur avant d’être réalisateur.

Ce film de S-F révolutionnaire par son originalité est un vrai labyrinthe intellectuel, et plus on se plonge dedans, moins on se conforte dans nos certitudes… mais qu’importe, la psychologie de nos 2 compagnons temporels est géniale et permet d’apprécier le film dès la 1ere fois. Votre incompréhension/curiosité vous poussera à renouveler l’expérience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s