Au temps de la guerre des Etoiles

La Chronique de Mr Pink

Titre original : Star Wars Holiday Special

Année : a long time ago in a galaxy far far away (1978)

Acteurs notoires : Mark Hamill, Carrie Fischer, Harrison Ford.

Réalisateur : Steve Binder.

Liens utiles : IMDb, Allociné.

Depuis que je fais cette chronique, j’ai toujours voulu critiquer des parodies de star wars. Qui ne connait pas Turkish Star Wars, ou même Sar Wars. Sauf que j’ai trouvé bien mieux. Un mignon petit téléfilm, pour lequel George Lucas a écrit le scénario, et où l’on retrouve tous les acteurs de la saga. Après une unique diffusion, George Lucas a bien tenté de supprimer toutes les copies de ce film (sûrement par honte), en vain. Avec une simple petite recherche sur internet, on peut visionner gratuitement ce chef d’œuvre.

Chronologiquement, cet épisode spécial  très spécial se situe entre les épisodes IV et V. Chewbacca doit retourner dans sa famille, sur la planète Kashyyyk, pour fêter son anniversaire. Malheureusement, ils vont tomber sur les agents de l’empire (forcément).

Pendant les dix premières minutes du film, vous n’aurez aucun dialogue compréhensible. On évolue dans la famille de Chewbacca, où tout n’est que hurlements et grognements. Une sorte de Cosby Show version poilu et ridicule. DIX MINUTES ! C’est à commettre un génocide de Wookiees.
Ensuite, on voit un wookiee utilise un sèche-cheveux, appelé Evaporateur Mental. Quel nom pas du tout effrayant.
Puis, on suit les aventures trépidantes d’un soldat impérial en permission, qui vient acheter une brosse. Long dialogue de DEUX MINUTES pour nous vanter ses mérites.
On a également le droit à la diffusion de l’émission de la Maïté de l’espace, joliment pourvue de 4 bras, ce qui est bien plus pratique pour battre les œufs. Scène psychédélique, qui parvient tout de même à être drôle, quand on voit les quantités qu’utilisent Mme Chewbacca pour sa famille de grosses bouffes à poils.
Pour finir avec cette énumération de scènes sans logique, toutes les dix minutes environ, vous assisterez à une scène de space opéra, de danseurs sous ecstasy, du téléachat complètement perché etc. Je n’ai pas vraiment compris l’intérêt, et j’ai très vite arrêté de chercher.

Petit Quizz pour finir :
Que faisait George Lucas quand son budget était épuisé, mais qu’il lui restait des effets spéciaux à faire ? Il innovait ! Que fait Steve Binder dans la même situation ? Il remplace les scènes par des dessins animés. Non, ceci n’est pas un mensonge. C’est le cas notamment pour la première apparition de Boba Fett. Les dessins sont véritablement laids et ne parlons même pas des dialogues, je vous en supplie.

Un film à regarder à tout prix, car toutes les critiques ne pourront pas restituer l’illogisme totale des scènes. Un petit conseil, tout de même : regardez par tranche de 10 minutes, pas plus, ou un grave accident pourrait arriver. DIX MINUTES, c’est compris ? Car ce sera déjà suffisant à vous faire ressentir un début de lobotomie…

Deux semaines d’absence ici, pour revenir avec ce film cette nullité. Ne soyez pas facher contre moi, car j’ai vu mes neurones s’enfuir par mes trous de nez au bout d’un quart d’heure de visionnage. Expérience traumatisante, croyez-moi.

N’hésitez pas à commenter, pour nous dire quels ont été les effets de ce film sur votre corps (cerveau, coeur, sphincter en tout genre) !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s