Awake

Année: 2007
Titre original: Awake
Réalisateur: Joby Harold
Acteurs notoires: Hayden Christensen, Jessica Alba, Terrence Howard, Lena OlinFisher Stevens

Plot: un jeune héritier a un coeur foireux.

Source utile: IMDb

Ne pas lire le synopsis qui traine sur Allociné & cie

Mr Orange: Conseil à ne pas prendre à la légère: moins on en sait sur le film avant de le voir, mieux c’est. Le film est bien, pas parfait mais bien, ça parle d’amour, d’amitié, de médecine, de maman, de la question du sujet, de souvenirs toussa toussa. Y’a une courte séquence assez dure, pas gore. Mais dure, même si on s’en échappe rapidement. Ceci étant dit, soumettez-vous à ma sainte parole, regardez le film sans lire toutes mes inepties qui suivent, et revenez les lire plus tard avec un petit commentaire pour me remercier de vous avoir incité à le regarder à l’aveugle.

Pour ceux qui ont vu le film, ceux qui comptent de toute façon boycotter le film pour une raison stupide ou les butés de la caboche qui veulent pas me croire, je vais essayer d’apporter un peu de richesse à mon commentaire en limitant les spoilers:

Tiens, Hayden Christensen est revenue de la galaxie lointaine, très lointaine. /love Terrence Howard. Jessica Alba… malgré sa performance esthétique de Sin City, je ne suis toujours pas fan, même si elle ne fait pas tâche non plus. Lena Olin campe éternellement une maman-milf-casse-bonbon. Fisher Stevens ou l’homme qui joue des petits rôles partout. Bilan: Ani et ses copains se portent relativement bien, globalement on les aime bien individuellement, même si j’ai inexplicablement ressentit une impression de casting de seconde zone surfait. Soucis d’alchimie? Manque de petit génie? Autre petit soucis: la réalisation. Elle est bien trop standard, fast & dirty, offrant un produit trop connu, maitrisé par le spectateur. Parce que oui, forcément, quand le spectateur s’immerge dans un univers connu, il en trouve rapidement les ficelles… Aller, soyons fous… histoire de ramener ma fraise: c’est bien connu, dans les labos, on ne fait pas des expériences scientifiques sous une lumière tamisée mystérieuse. Cf Les Experts, toute ville confondue. (Regardez Regenesis, c’est beaucoup plus réaliste). Bah dans une salle de chirurgie, pour une greffe du coeur, on se passe pas la main dans les cheveux, on est pas 3 et on y entre pas comme dans un moulin. M’enfin le jour où on verra un(e) film/série ne pas transgresser le modus operandi médical, ça se fera savoir.

Là y’a de quoi se poser quelques questions: j’ai posé mes gonades sur la table au début du commentaire en expliquant qu’il faut voir le film, et ensuite je l’ouvre en 2. Kézako? C’est tout simple: le film sait nous surprendre, et bien. Certes on voit quelques coups venir à l’avance, mais globalement, on avance dans le noir. En introduction, on nous explique qu’un certain pourcentage (exagéré) de personnes restent éveillés pendant les opérations. Ensuite, on apprend que notre chirurgien va foirer son coup, et que le héros va mourir. Et là, quoi? une séance de torture psychologique d’1h30? Que nenni, une moitié du film est consacrée aux derniers jours du martyre, avec sa maman, sa nana, son pote… Mais où tout ça peut bien aller?! Sans révéler grand chose, le film ne s’appelle pas Awake pour rien. Et quand son enfer commence à pointer le bout de son nez, il va se réfugier dans ses souvenirs, pour oublier la douleur. J’en dirais pas plus.

Bilan: un film un peu bateau porté par un scénario qui vaut un petit détour sous anesthésie générale… awake.

Publicités
1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s