Hasta La Vista

Année: 2012
Titre original: Hasta la vista
Réalisateur: Geoffrey Enthoven
Acteurs notoires: Robrecht Vanden ThorenGilles De Schrijver,  Tom Audenaert

Plot: Road-trip de trois handicapés en quête de découverte sexuelle.

Sources utiles: Allociné & IMDb
.
.
.

Mr Blonde :
 I’m back! Après une semaine de retard je fais enfin la critique d’Hasta la Vista.
Tout d’abord c’est un bon film! Sans prétention, traité de façon à la fois légère et très grave, sans s’éterniser dans le pathos et avec beaucoup de touches d’humour, Hasta la Vista est un des films à voir de ce début d’année.

La film se déroule en Belgique. On y découvre trois amis : Philip, Lars et Jozef. Ils sont chacun atteints d’un handicap moteur ou sensoriel grave. Philip est tétraplégique, Lars est paraplégique et Jozef est mal-voyant. Encore puceaux, ils n’ont jamais connu les faveurs d’une femme.  Ces trois compères décident alors sous l’initiative de Philip de partir en Espagne a Punta del Mar dans un bordel (El Cielo) réservé aux  personnes handicapées.

Pour la petite histoire le film est inspiré de l’histoire d’Asta Philpot, un citoyen américain né avec une maladie congénitale : l’arthrogrypose, une maladie handicapante, irréversible, évolutive qui contracture progressivement les articulations. Après avoir entendu parler d’une maison close munie d’un accès pour fauteuil roulant en Espagne, il a visité l’endroit et y a perdu sa virginité. Bouleversé par l’expérience, il a décidé d’organiser des voyages avec d’autres personnes éprouvant les mêmes difficultés pour trouver une relation amoureuse ou sexuelle en raison de leur handicap physique. Il a également fondé « L’Asta Philpot Fondation » qui prône le droit à une vie sexuelle active pour les personnes handicapées. [Allociné]

Avant de traiter du délicat sujet du sexe et du handicap, c’est avant tout un film sur l’amitié. Une amitié ambivalente pleine de compassion et de jalousie. Le film gagne en intensité lorsqu’il rencontre Claude, une femme rustre au coeur tendre qui leurs sert de  guide pour toute la durée du voyage.

C’est émouvant, pas larmoyant, ça fait du bien par où ça passe et on voit pas le temps passer. Encore une preuve qu’avec des acteurs inconnus et un petit budget on peut faire un bon film. il suffit juste d’avoir un bon sujet et de bien le traiter. C’est le cas!

Si je voulais chipoter et être critique je dirais que 2 choses peuvent gêner :
-À l’instar d’Intouchables, la situation n’est permise que par le fait que les trois protagonistes sont aisés financièrement (ici grâce à leurs parents). Le film n’est pas forcément révélateur des autres situations d’handicap.

-Lars n’est pas un paraplégique traumatisé médullaire mais il atteint d’une tumeur cérébrale  progressive grave. L’état clinique n’est pas assez retranscrit à l’écran. Le feu des rampes a sûrement un côté revigorant…

Enfin un grand Merci à Claude Lelouch, qui en ayant eu un coup de foudre pour le film, a permis de le distribuer  en France et de nous faire découvrir cette pépite.

À Voir!!

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s