71 fragments d’une chronologie du hasard

Année: 1994
Titre original: 71 Fragmente einer Chronologie des Zufalls
Réalisateur: Michael Haneke
Acteur notoire: nada

Plot: un étudiant refroidit 3 personnes sans motif apparent avant de se suicider.

Sources utiles: Allociné & IMDb

Mr Orange: Ah! bah voilà un bon film d’art et d’essai européen comme on les aime… ou pas. Donc comme tout bon film rentrant dans cette catégorie, c’est pas divertissant. La majorité du film relate la vie presque banale d’une tripotée d’individus. Et c’est pas gai. Un enfant passe la frontière autrichienne pour venir errer dans la capitale, Vienne. Un couple éprouve des difficultées avec un enfant adopté tardivement, un vieux est victime d’une solitude pesante, délaissé par sa fille, un étudiant toque sur les machines, un couple est victime de son ancienneté… comme le dit si poétiquement Hank Moody, le blow job est bi-annuel, au mieux.

Je n’ai peut-être pas été clair. La tuerie n’est pas centrale dans le film. Elle est annoncée dès le début et conclue le film, mais la majorité du film se focalise sur les individus impliqués dans cette tuerie, présentant le joli hasard déterminant l’issue de l’histoire.

Si le style émeut votre curiosité, allez faire un tour au Festival Premiers Plans d’Angers… vous aurez droit à une overdose éducatrice ! et quelques perles comme le bien nommé Reservoir Dogs ou autre Funny Games (j’y reviens)… le lien? des retrospectives (parfois capillotractées), alléchantes: type « thème chorégraphie > film de kung-fu » ou encore « thème Godard > Tarantino ».

Trève de digressions, donc, comme tout bon film d’art et d’essai européen, on a droit à un corps de film assez chiant, faut l’avouer. La misère des gens, ça fait peut-être passer un super message d’humanité… m’enfin, on ne prend carrément pas notre pied. Heureusement, ce n’est pas n’importe quel péquenot qui est aux machines mais Mr Haneke, le réalisateur autrichien auteur du SUBLIME, GEANTISSIME, FABULEUX Funny Games ultra dérangeant (jamais vu autant de spectateur quitter une scéance), ultra divertissant... et je parle de la version originale hein, parce que oui, Mr Haneke a fait comme Mr Nakata et s’est offert une version US, beûrk.

Donc finalement, si on est capable d’avaler la pilule, le film vaut carrément le détour, dans son traitement des médias, (de l’absence) des rappports humains, de la violence (mineure). Attention, on est bien loin de Funny Games. dans lequel la violence bien que dérangeante reste divertissante. Le flot de séquences présentant les divers protagonistes est jonché de perles:
– un plan séquence de quoi… aller, 4 minutes montrant l’étudiant jouer au ping-pong contre une machine. L’analyse qu’en fait M. Haneke, qui décortique cette scène dans les bonus DVD montre la maîtrise qu’il a sur le ressenti du spectateur. Incroyable.
– une scène de violence domestique silencieuse, dans le vieux couple est « jubilatoire ».
– un autre plan séquence (oui, M. Haneke est un peu spécialiste), de l’ordre de 9 minutes, au cours duquel notre papi favoris tente tant bien que mal de s’accrocher à ses connaissance est génial. Bon, j’vais pas le cacher, c’est chiant, mais c’est bien.
– et d’autres !

Et que faire des réflexions sur le hasard, les rapports humains, le cheminement d’un pré-tueur… toussa toussa, ce qui m’a le plus marqué, c’est l’analyse des médias. Tout au long du film, on a droit à des extraits de journaux télévisés de l’époque (coucou Clinton, yo Rwanda ça va et toi?). On se demande vraiment ce que ça peut bien faire là, merci du rappel, mais on était déjà né en 94. Bah, attendez la conclusion. Là, j’ai pris mon pied.

Si vous pouvez supporter le syndrôme typique du film européen, ce film est fait pour vous. sinon… à oublier. Si ça peut rassurer, il ne dure qu’1h30.

En bonus, voilà des liens vers l’interview de Michael Haneke présente sur le DVD: part 1 / part 2 / part 3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s