Hobo with a Shotgun

Année: 2011
Titre original: Hobo with a Shotgun
Réalisateur: Jason Eisener
Acteur notoire:  Rutger Hauer

Plot: un clochard rend la justice à coup de fusil à pompe.

Sources utiles: Allociné & IMDb
.
.
.
.

Mr Blonde: Lors de la sortie de leur programme Grindhouse, Quentin Tarantino et Robert Rodriguez organisèrent un concours de fausses bandes annonces. Le grand vainqueur fut Hobo with a shotgun (dont la fausse bande annonce est disponible ici) Attention âmes sensibles s’abstenir!

À l’instar de Machete , Hobo with a Shotgun eu le droit à son adaptation en long métrage.
Bon bien sûr c’est un film à prendre au second degré! Non un mec s’est pas dit je vais faire une histoire crédible avec une intrigue poignante en mettant un fusil à pompe dans les mains d’un clochard! Les personnages sont ultra-caricaturés, le dénouement assez prévisible et c’est gore. Très gore. Mais gore sale. À la Grindhouse quoi!

Rutger Hauer (le terrifiant réplicant Roy Batty de Blade Runner) campe ici un clochard itinérant qui débarque dans une ville gangrénée jusqu’à la moelle par une Mafia familiale qui terrorise les habitants à grands coups de passage à tabac et d’exécutions publiques sanglantes et spectaculaires. Suite à quelques évènements, il décide de prendre les choses en main et commence à faire justice, un shotgun à la main. Une sorte de Batman, mais avec moins de sous ;).

L’intérêt du film vient des multiples répliques plus grossières et ridicules les unes que les autres mais pour le moins bien poilantes  et surtout de son comique de situation (le film va parfois un peu plus loin que les autres films du genre. La règle « pas les femmes et les enfants » n’est par exemple pas respectée).

Vous aimez le Grindhouse, vous vouez un culte à ce genre old school bien particulier : Watch it!
La vue du sang vous importune, vous préférez le langage châtié et pour vous une plaque d’égout n’est pas un instrument de mort  : Passez votre chemin!

Mr Orange: Oh que c’est gore, oh que c’est sale… et presque trop. Comme l’a dit Mr Blonde les femmes et les enfants d’abord, sans soucis. Bref, de la grosse série B. Tarantino et Rodriguez voulait une bande annonce de film d’exploitation.. bah ils ont été servi! Douche sexy de sang,: check (hahaha…), meurtre ultra-gratuits ultra-malsains: chek… re-check… et re-re-check, gros clichés: check … bref, les mecs n’y sont pas allé avec le dos de la cuillère.

Un clodo qui nettoie une ville rongée par le mal à l’état pur au shotgun. C’est gratuit, et c’est pour ça qu’on aime. Bon, personnellement, si je devais le comparer à son grand frère, Machete, ce dernier reste quand même très supérieur, qu’on soit d’accord.

Pour illustrer le niveau de salitude du film, voilà la plus belle déclaration d’amour que peut faire un homme à une femme (prostituée de profession):
Large Man: You look so hot, I just want to cut off my dick and rub it against your titties!
J’essayerai un de ces quatre, si ça se trouve c’est l’instrument de séduction ultime, le St Graal, ce qui fait passer le séducteur en niveau pro…

En tout cas, si le film n’apporte pas des répliques facilement sortables en société, c’est clair que dans le genre série B, il joue pro.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s