Les Infidèles

 Année: 2012
Réalisateur: Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau, Alexandre Courtès

Acteur notoire: Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Alexandra Lamy, Géraldine Nakache, Guillaume Canet, Sandrine Kiberlain, Manu Payet, Isabelle Nanty

Plot: 6 sketchs sur l »infidélité.

Sources utiles: Allociné & IMDb
.
.
Mr Blonde :  Décidément Dujardin enchaîne les films à risques. Après un noir et blanc muet, on le retrouve ici dans un film à sketch. L’essai est plutôt réussi mais pas transformé. Loin de là.
Ce qui caractérise Les Infidèles c’est son inégalité.

Le film peut se scinder en 3 couples de sketch : 2 plutôt mauvais , 2 moyens, 2 très bons. L’impression finale est donc mitigée. On passe d’un sketch très lourd avec une ambiance pesante et un comique de répétitions grossier dont ressort un ridicule qui met mal à l’aise….   (Déception de la part de Michel Hazanavicius)

… à un sketch drôle, vraiment très drôle où Manu Payet et Sandrine Kiberlain nous offrent une belle performance d’acteur. (Manu Payet est juste Magique!)

La déception vient du fait que la bande annonce et les teasers ne préparent pas assez le spectateur au 45 min de drame qui compose en partie le film. L’infidèle est parfois drôle mais il est surtout dépeint comme un looser fini dont la déchéance n’a d’égale que le malaise et la honte  que l’on peut ressentir pour lui. Perdu dans sa solitude , triste, s’engluant dans les méandres de ses réflexions sur les relations Hommes-Femmes, l’infidèle nous inspire alors que de la pitié.

Bravo tout de même à Emmanuelle Bercot qui selon moi réussit le mieux l’exercice en confrontant Dujardin et sa femme Alexandra Lamy dans un sketch dont l’intensité et l’émotion montent crescendo. Le résultat est poignant.  On découvre une Alexandra Lamy meilleure que jamais. On regrette presque qu’elle n’ait pas été plus présente.

Les multiples réalisateurs ont voulu montrer les différentes facettes de l’infidèle. L’ensemble ressort déséquilibré où certains sketchs manquent sévèrement d’écriture et d’autres comme « La Question » et « Les Infidèles Anonymes » valent franchement le détour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s