Chronicle

Année: 2012
Réalisateur: Josh Trank
Acteur notoire: Dane DeHaanAlex RussellMichael B. Jordan

Plot: La vie de 3 étudiants se voit bouleversée lorsqu’ils acquièrent le pouvoir de télékinésie au contact d’une entité inconnu

Sources utiles: Allociné & IMDb

Mr Blonde: Encore un film tourné caméra au poing Blairwitch style diront certains. En effet, il surfe sur la vague des REC, Cloverfield Paranormal Activity, mais j’ai trouvé que pour le coup il avait de bonnes idées.

Chronicle commence comme un film de teenagers (d’un autre côté avec un réalisateur et un scénariste de 26ans chacun…) avec les clichés habituels.
-Le mal dans sa peau marginalisé, qui se fait battre chez lui et au lycée et qui va prendre une caméra pour  commencer à filmer tout ce qu’il voit. (caméra qui représente une barrière physique entre lui et le monde social)
– Le beau black ultra populaire quaterback style qui veut devenir président de l’école (Yes he can). Notez quand même que l’acteur jouant ce rôle s’appelle Michael Jordan…..:)
-Le pote sympa beau gosse lui aussi , qu’on sent que ça va être le gentil de l’histoire.

Le point fort du Chronicle est qu’il réutilise les mêmes recettes que beaucoup de films mais en allant plus loin et avec de bonnes idées. Du coup la télékinésie est très bien utilisée. Les phases de découvertes de pouvoir, d’amusement et d’entraînement sont carrément jouissives. Souvent passées trop rapidement dans les films de supers-héros habituels, là on s’y attarde et on s’y complaît. La télékinésie permet aussi de s’affranchir rapidement du mode caméra « au poing » pour passer au mode caméra flottante qui donne vie à des plans assez originaux.

Le film va vite, très vite (1h24). Pas le temps de s’ennuyer , on en redemande presque.

Cependant je décerne à Chronicle la palme de la plus mauvaise tagline de l’année (oui on est février mais bon..) : « L’abus de super-pouvoir est dangereux pour la santé » Nan mais WTF??? C’est Mangerbouger.fr qui s’occupe les traductions des taglines maintenant ou quoi??

Bref c’est pas mal, ça se cale facilement dans la journée et on a le droit à quelques réflexions Darwinienne en prime.

Mr Orange: Dans la famille des histoires de super-pouvoir, Chronicle se positionne vraiment à part en  reprenant les codes et autres éléments scénaristiques inhérents au genre: obtention puis découverte de pouvoirs, acceptation/rejet des pouvoirs, combat final… mais les re-distile dans une approche totalement nouvelle, slip-less. Et le résultat est tout bonnement exemplaire.

Le jeu de la caméra subjective est maîtrisé avec merveille et l’on ne se plaint pas une seule seconde de ce choix… jusqu’à le chérir. Les drames affectant les personnages ne semblent pas du tout téléportés gratuitement et entrent à merveille en collision avec le scénar’. Comme l’a dis mon cher collègue, les phases d’apprentissage sont purement jouissives, on s’oublie complètement dans le film! En bon gros gamins qu’on a tous été, on a tous rêvé de faire pareil et on aurait fait le même genre d’âneries si seulement on avait pu… immersion au point que quand ça devient sérieux, on se dit « merde, c’est vrai qu’il faut une histoire, chiotte, moi j’aimais bien ». Et la tournure de l’histoire en question est parfaitement amenée. Tout colle, c’est génial.

Et tout ça en 1h20…

/love

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s