Star Wars: Episode I – La Menace Fantôme – 3D

Année: 1999 (2D), 2012 (3D)
Titre original: Star Wars : Episode I – The Phantom Menace
Réalisateur: George Lucas
Acteurs notoires: Liam Neeson, Ewan McGregor, Natalie Portman, Samuel L. Jackson, Yoda, R2D2, C3PO…

Plot: Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine…

Sources utiles: Allociné & IMDb

Attention, pour ceux qui vivent dans un abris atomique depuis 1977, vous entrez dans un terrain miné de spoilers.

Mr Orange: Pour présenter les choses 25th hour-style’s: « J’emmerde les fans qui renient la prélogie, j’emmerde les fans qui renient la 3D, j’emmerde les fans qui renient Jar jar Binks, j’emmerde ceux qui renient la remasterisation, z’ont vraiment rien compris à la vision du père fondateur » Parce qu’on a beau avoir une dent contre Jar Jar Binks, être un peu réticent à la niaiserie de quelques répliques (la VF pouvant être responsable de certaines), ça reste un Star Wars ! Et pas des moindres (j’y reviendrais) !

Personnellement, le lancement du thème de John Wiliams accompagnant l’apparition du titre du film en 3D en jaune en énorme procure toujours le même gros sourire de gamin… qui reste scotché tout le long du film. Faut être réaliste, la 3D n’est pas ouffissime, la profondeur de champ incrusté ne provoque pas une fracture occulaire, les flous ne sont pas toujours artistiques et ont tendance à dégrader légèrement la qualité de certaines images, les scènes d’action trop intenses peuvent en ressortir brouillon… bref, des défauts, m’enfin quoi qu’on en dise, on parle quand même de Star Wars en 3D, c’est génial, cet argument d’autorité suffit amplement à la justification du film. Sans parler du fait que Star Wars au ciné, c’est encore mieux!

Donc en gros, la 3D n’apporte rien d’extraordinaire, même si c’est cool. Mais contrairement à tous les films qui (re)-sortent en 3D juste parce que c’est la mode – et donc essentiellement pourraves -, il faut quand même noter ici un désir du patron antérieur à l’effet de mode actuel. George Lucas a attendu que la technologie se développe… peut-être aurait-il dû attendre qu’elle se perfectionne. Les prochains seront surement bien mieux foutus… et j’ai déjà hâte de les (re)-voir !

Allez ranger l’argument « 3D = commercial » pour Star Wars. De une, parce que dans ce cas précis, c’est faux, de deux, parce que Star Wars, à la base – même avant la remasterisation -, c’est grave commercial… mais on s’en fout, c’est génial!!

Pour revenir au sujet qui fâche, l’épisode I en tant que tel, franchement, j’avais été – très – déçu la première fois que je l’avais vu à sa première sortie au ciné comme beaucoup de gens. Et finalement, après avoir revu l’intégral récemment (4-5-6-1-2-3, VOST), glané 2-3 infos sur l’univers étendu… je l’apprécie bien mieux, j’accepte volontiers les vannes burlesques de J.J. Binks, je (re)-découvre les milliers d’indices disséminés par G. Lucas… et je suis toujours dingue de la course de pods, des combats au sabre laser, les complots palpatiniens, de Yoda, de Mace Windu…

Bilan: un Star Wars au cinéma, c’était, c’est et ce sera toujours un plaisir. Une sortie 3D est une bonne excuse pour ça, pourquoi s’en plaindre? Glaner des infos sur la période pré-prélogie (avant la Menace Fantôme), faire une révision sur les complots etc… ouvre vers une nouvelle lecture du film fort appréciable!

Bonus: Nathan, fils de Mark Hamill (Luke Skywalker pour les intimes) fait un caméo dans les gradins de la course de pods.

Indices: Relevez les subtiles évocations du thème de l’empire et autres jeux de caméras avec certains personnages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s