Drive

Année: 2011
Titre original: Drive
Réalisateur: Nicolas Winding Refn
Acteurs notoires: Ryan Gosling, Ron Perlman

 Plot: Un « Driver » cumule les boulots: cascadeur, garagiste, courses sur pistes et courses pour des malfrats. Très professionnel, son univers est perturbé par la découverte d’une jolie voisine…

Sources utiles: Allociné & IMDb

Mr Blonde: Ovni dans le cinéma du genre, Drive à su apporter un souffle d’originalité au mois d’octobre 2011. Porté par une BO électro-pop bien jouissive, N. Winding Refn joue la carte de l’esthétisme  et d’une mise en scène tout en ralentis, ponctuée de cadrages serrés. Le film

On aime ou on aime pas. Perso je valide complètement. De plus je suis bien fan de ce genre de personnage très méticuleux, très professionnel qui cache un côté un peu psychopathe.

Deux seconds rôle qui valent le coup  :

1-Carey Mulligan qui est beaucoup moins énervante que dans Shutter Island. Elle a laissé son côté mélodramatique pathologique au placard et apparait ici beaucoup plus sympathique malgré  un jeu très discret.

2-Bryan Cranston parce que… parce que Bryan Cranston!!

En bref très bon film, qui sait varier les genres et passe de l’un à l’autre de façon assez soudaine. Les ralentis peuvent agacer les plus impatients mais au final le film est assez court (1h40).

Bonus : Ici et

Mr Orange:  Alors voilà un film d’action bien curieux, et qui mérite un peu d’attention. Déjà, c’est pas vraiment un film d’action comme on peut avoir l’habitude d’en voir. Donc si vous vous attendez à voir un film d’action standard, vous pouvez aller vous coucher… et je compare même pas à un Haute tension (Crank) ou à Shoot’em up !

D’abord, y’a une histoire d’amour qui montre le bout de son nez, prend une place importante de l’histoire, et c’est cool. Pour une fois que la nana n’est pas là juste pour ses boobs !

Important: le ton général du film. Loin d’être filmé à 200km/h, on prend le temps de s’arrêter sur les scènes, le comble peut-être pour un film intitulé « Drive ». Résultat: totalement bénéfique, se laisser porter par la musique ambiance 80’s – attention, synthé de rigueur ! – au volant d’une voiture à travers les rues de L.A… voir nos 2 zozos s’enticher sans dire grand chose, par de simples regards… ça permet de rappeler qu’on peut se satisfaire de choses simples :)

Mais attention, vous inquiétez pas, si on l’appelle « Driver », c’est pas pour rien, il n’y a pas meilleur homme derrière un volant, et quand il est question de baston, on nous rappelle que oui, c’est bien un film d’action, non mais ! D’ailleurs, faites gaffe, passages assez gores inattendus au coin de la rue.

Bilan, très bon film, juste dosage entre course poursuite, désossage… et ralentissement sur les petits plaisirs de la vie. Je le considèrerais comme un bon intermédiaire, en vue de s’initier aux films asiatiques ou européens moins abordables aux premiers venus, d’ailleurs, le réal’ est danois… ceci expliquerait peut-etre cela?!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :